8, 9 et 10 novembre 2022 Eurexpo LYON - France Salon Interprofessionnel du Froid et de ses Applications

Entretien avec Gaël Grenat, Director, Product Management & Marketing – Mechanical Systems, PROFROID

De nombreux secteurs sont contraints d’innover pour répondre aux exigences légales et aux engagements environnementaux pris par l’Europe. Le domaine de la réfrigération est un exemple intéressant de transformation profonde visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

L’un des plus grands défis est l’évolution de l’utilisation des gaz réfrigérants. Depuis les années 1930, la production de réfrigération commerciale utilise des réfrigérants synthétiques (CFC). En raison de leur effet néfaste sur la couche d’ozone, les fabricants de réfrigérants ont commencé à proposer dans les années 1980 des réfrigérants HCFC, puis HFC, plus stables et préservant la couche d’ozone. Malheureusement, des recherches ont montré par la suite que ces substances étaient de puissants gaz à effet de serre, responsables du réchauffement climatique que nous connaissons tous.

C’est dans les années 1990 que le CO2 a commencé à être utilisé dans les installations de réfrigération. Ces démarches ont finalement entrainé l’UE à adopter en 2014 la règlementation F-Gas.

Le monde de la réfrigération a donc entamé de profonds changements avec l’utilisation de fluides frigorigènes « naturels » qui ont moins d’impact sur l’environnement comme le CO2, qui présente de nombreux avantages : non toxique et ininflammable, il possède d’excellentes propriétés thermodynamiques. Il peut être utilisé pour toutes les applications et sous tous les climats et son potentiel de réchauffement global est de 1, alors que celui de certains HFC était supérieur à 4000.

En décembre 2020, le Conseil européen a approuvé un nouvel objectif : une réduction nette des émissions de gaz à effet de serre dans l’UE d’au moins 55 % d’ici 2030 par rapport aux niveaux de 1990. Ces objectifs devraient encore être renforcés dans les années à venir. Avec les réfrigérants naturels tels que le CO2, les détaillants peuvent investir dès aujourd’hui dans des solutions durables, conformes aux normes internationales les plus avancées et permettant de réaliser de bonnes économies d’énergie.

Ayant développé et installé ses premières machines au CO2 dès 2000, PROFROID est un pionnier dans ce domaine.

Aujourd’hui, les nouveaux axes de développement sont axés sur l’amélioration de l’efficacité énergétique des installations. Nous nous concentrons sur l’amélioration de notre gamme de produits avec l’intégration de notre technologie CO2OLtec® Evo, nous permettant de proposer nos solutions CO2 même dans les climats les plus chauds. Cette prouesse technologique est rendue possible grâce aux éjecteurs vapeur modulants associés à une pompe à CO2, nous permettant d’atteindre les meilleures performances du marché tout en simplifiant les circuits.

Depuis le début des années 2000, le CO2 n’a cessé de se développer au sein de notre entreprise, ce qui nous a permis de proposer des solutions avec ce réfrigérant naturel pour tous types d’applications, du petit magasin avec quelques kW de froid aux grandes installations industrielles où le besoin peut représenter plusieurs MW, en passant par les chambres froides et les hypermarchés.

Gaël Grenat, Director, Product Management & Marketing – Mechanical Systems, PROFROID